SNUipp-FSU du Jura : Nous n'entrerons pas dans l'avenir à reculons ! https://39.snuipp.fr/ SNUipp-FSU du Jura : Nous n'entrerons pas dans l'avenir à reculons ! SPIP http://blogs.law.harvard.edu/tech/rss fr SNUipp-FSU du Jura : Nous n'entrerons pas dans l'avenir à reculons ! snu39@snuipp.fr SNUipp du Jura Sun, 04 Jun 2023 16:16:26 +0200 0000 :: href="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/IMG/siteon0.gif" SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons ! https://39.snuipp.fr SNUipp-FSU du Jura : Nous n’entrerons pas dans l’avenir à reculons ! <dl class='spip_document_4552 spip_documents spip_documents_left' style='float:left;width:120px;'> <dt><img src='https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/IMG/png/ris_bis_1-12.png' width='54' height='80' alt='PNG - 6.3 ko' /></dt> </dl> RIS de rentrée : on commence lundi !!! https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3482 <h3 class="spip"> <strong class="spip">RIS DE RENTRÉE</strong> </h3> <p class="spip">Nous vous attendons nombreux et nombreuses à notre premier rendez-vous</p> <p class="spip">Pour rappel :</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Lundi 19 septembre : Saint Claude - école du Truchet 17h</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Mardi 20 septembre : Lons - Maison des syndicats 17h30</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Jeudi 22 septembre : Dole - école Pointelin 17h30 et Clairvaux - école élémentaire 17h30</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> ERRATUM Lundi 26 septembre - Beaufort - école de Beaufort 17h30</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Mardi 4 octobre : Salins les Bains - école maternelle Chantemerle 17h30</p> <p class="spip">et Mercredi 21 septembre 10h-12h : au local du 76 rue St Désiré, permanence infos rentrée</p> <p class="spip">NB : ces temps de RIS sont déductibles des temps d'animation pédagogique.(nous avons droit à 9 h de réunions d'information syndicale déductible des 108 h, il suffit d'informer l'IEN de sa circonscription)</p> <p class="spip">Pour te syndiquer c'est <a href="http://39.snuipp.fr/" class="spip_out">ici</a></p> Fri, 16 Sep 2022 14:32:00 +0200 SNUipp du Jura <h3 class="spip"> <strong class="spip">RIS DE RENTRÉE</strong> </h3> <p class="spip">Nous vous attendons nombreux et nombreuses à notre premier rendez-vous</p> <p class="spip">Pour rappel :</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Lundi 19 septembre : Saint Claude - école du Truchet 17h</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Mardi 20 septembre : Lons - Maison des syndicats 17h30</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Jeudi 22 septembre : Dole - école Pointelin 17h30 et Clairvaux - école élémentaire 17h30</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> ERRATUM Lundi 26 septembre - Beaufort - école de Beaufort 17h30</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Mardi 4 octobre : Salins les Bains - école maternelle Chantemerle 17h30</p> <p class="spip">et Mercredi 21 septembre 10h-12h : au local du 76 rue St Désiré, permanence infos rentrée</p> <p class="spip">NB : ces temps de RIS sont déductibles des temps d'animation pédagogique.(nous avons droit à 9 h de réunions d'information syndicale déductible des 108 h, il suffit d'informer l'IEN de sa circonscription)</p> <p class="spip">Pour te syndiquer c'est <a href="http://39.snuipp.fr/" class="spip_out">ici</a></p> <dl class='spip_document_4562 spip_documents spip_documents_left' style='float:left;width:120px;'> <dt><img src='https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/IMG/jpg/Tampon-greve-petit-3.jpg' width='115' height='50' alt='JPG - 4.7 ko' /></dt> </dl> GREVE DU 29 Septembre : Manifs et RDV https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3490 <p class="spip">JEUDI 29 SEPTEMBRE | GRÈVE ET MANIFESTATIONS Pour les salaires et la justice sociale et écologique, luttons !</p> <p class="spip">Pour les plus optimistes d'entre nous qui pensions que la politique de notre Ministre pouvait encore être différente de celle de Blanquer/Macron, l'illusion ne tient plus. A l'aise devant le micro de France Info le lundi 12 septembre, Pap Ndiaye a confirmé ce que Gabriel Attal avait déjà déclaré. La "revalorisation" des enseignant.es sera partielle, limitée au maximum à la première moitié de carrière. Interrogé par les journalistes, Pap Ndiaye parlait surtout de 10 ans d'ancienneté. Inscrite dans la loi de finances qui sera discutée cet automne au Parlement, la revalorisation envisagée ne concernerait donc qu'une minorité des enseignant.es.</p> <p class="spip">Et les autres ? "A partir d'octobre de nouvelles tâches seront proposées aux enseignant.es". Pap Ndiaye s'en tient aux annonces d'Emmanuel Macron sur le "nouveau pacte" qu'il veut proposer aux enseignants.</p> <p class="spip">Ce qui change c'est la rapidité de la mise en route. On envisageait cela plutôt pour l'automne 2023. Voilà que le ministre parle d'octobre. Visiblement le gouvernement veux réformer l'éducation durant les premiers jours de mandat, période durant laquelle le passage en force est plus facile.</p> <p class="spip">De plus aucune mesure annoncée en direction des AESH alors qu'elles et ils sont indispensables aux fonctionnement de l'école. Le gouvernement reste sourd à la demande portée par le SNUipp de sortir du mépris en leur donnant un statut, des temps complets et une rémunération ad'hoc.</p> <p class="spip">Ce positionnement du ministre intervient dans un contexte où les attaques contre le service public d'éducation sont de plus en plus nombreuses : crise de recrutement des enseignants, recrutement de contractuels de plus en plus important, généralisation des évaluations d'écoles... ont marqué notre rentrée.</p> <p class="spip">Le gouvernement organise la pénurie d'enseignant.es et la libéralisation de l'école publique. Défendons nos métiers, nos salaires, nos conditions de travail pour une école publique de qualité pour toutes et tous sur l'ensemble du territoire.</p> <p class="spip">Pour le SNUipp dans la FSU, la situation impose une négociation sur l'ensemble des grilles de rémunération et de carrière intégrant de nécessaires mesures pour permettre en particulier d'atteindre l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et une indexation du point d'indice sur les prix. C'est un enjeu de société, car il en va de l'attractivité des métiers de la fonction publique, et donc de l'existence de services publics répondant aux besoins de la population sur l'ensemble du territoire, et de la possibilité de vivre dignement de sa pension.</p> <p class="spip">Pour le gouvernement, le partage des richesses n'est pas une option. Pour preuve, il refuse de rétablir l'impôt sur la fortune, il ne met pas en œuvre une taxe sur les superprofits que d'autres pays ont su imposer, il aggrave la logique d'une fiscalité qui assèche les comptes de l'État au profit des grandes entreprises et au détriment des services publics (santé, éducation...) et du financement de la transformation écologique.</p> <p class="spip">Pour toutes ces raisons, la FSU-SNUipp appelle à participer massivement à la journée de grève et manifestations du 29 septembre dans le cadre de la journée d'action interprofessionnelle à laquelle appellent aussi la CGT et l'Union syndicale Solidaires (en pièces jointes : le communiqué de la FSU et le communiqué commun des organisations syndicales). Personnels de l'éducation, soyons nombreux.ses le 29 septembre à manifester contre la politique sociale, salariale et environnementale du gouvernement !</p> <p class="spip">Lisez l'article du SNUipp national en cliquant <a href="https://www.snuipp.fr/" class="spip_out">ici</a></p> <h3 class="spip"> <strong class="spip"> Les rendez-vous dans le département <p class="spip">Dole av de Lahr : 10h30</p> <p class="spip">Saint-Claude Sous préfecture :10h30</p> <p class="spip">Lons-le-Saunier Place de la Liberté : 15h</p> <p class="spip">AG Éduc à partir de 13h : Maison des syndicats Lons</strong></p> </h3> <p class="spip">Faites nous remonter vos chiffres de grévistes dès que possible</p> Thu, 15 Sep 2022 14:41:09 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip">JEUDI 29 SEPTEMBRE | GRÈVE ET MANIFESTATIONS Pour les salaires et la justice sociale et écologique, luttons !</p> <p class="spip">Pour les plus optimistes d'entre nous qui pensions que la politique de notre Ministre pouvait encore être différente de celle de Blanquer/Macron, l'illusion ne tient plus. A l'aise devant le micro de France Info le lundi 12 septembre, Pap Ndiaye a confirmé ce que Gabriel Attal avait déjà déclaré. La "revalorisation" des enseignant.es sera partielle, limitée au maximum à la première moitié de carrière. Interrogé par les journalistes, Pap Ndiaye parlait surtout de 10 ans d'ancienneté. Inscrite dans la loi de finances qui sera discutée cet automne au Parlement, la revalorisation envisagée ne concernerait donc qu'une minorité des enseignant.es.</p> <p class="spip">Et les autres ? "A partir d'octobre de nouvelles tâches seront proposées aux enseignant.es". Pap Ndiaye s'en tient aux annonces d'Emmanuel Macron sur le "nouveau pacte" qu'il veut proposer aux enseignants.</p> <p class="spip">Ce qui change c'est la rapidité de la mise en route. On envisageait cela plutôt pour l'automne 2023. Voilà que le ministre parle d'octobre. Visiblement le gouvernement veux réformer l'éducation durant les premiers jours de mandat, période durant laquelle le passage en force est plus facile.</p> <p class="spip">De plus aucune mesure annoncée en direction des AESH alors qu'elles et ils sont indispensables aux fonctionnement de l'école. Le gouvernement reste sourd à la demande portée par le SNUipp de sortir du mépris en leur donnant un statut, des temps complets et une rémunération ad'hoc.</p> <p class="spip">Ce positionnement du ministre intervient dans un contexte où les attaques contre le service public d'éducation sont de plus en plus nombreuses : crise de recrutement des enseignants, recrutement de contractuels de plus en plus important, généralisation des évaluations d'écoles... ont marqué notre rentrée.</p> <p class="spip">Le gouvernement organise la pénurie d'enseignant.es et la libéralisation de l'école publique. Défendons nos métiers, nos salaires, nos conditions de travail pour une école publique de qualité pour toutes et tous sur l'ensemble du territoire.</p> <p class="spip">Pour le SNUipp dans la FSU, la situation impose une négociation sur l'ensemble des grilles de rémunération et de carrière intégrant de nécessaires mesures pour permettre en particulier d'atteindre l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et une indexation du point d'indice sur les prix. C'est un enjeu de société, car il en va de l'attractivité des métiers de la fonction publique, et donc de l'existence de services publics répondant aux besoins de la population sur l'ensemble du territoire, et de la possibilité de vivre dignement de sa pension.</p> <p class="spip">Pour le gouvernement, le partage des richesses n'est pas une option. Pour preuve, il refuse de rétablir l'impôt sur la fortune, il ne met pas en œuvre une taxe sur les superprofits que d'autres pays ont su imposer, il aggrave la logique d'une fiscalité qui assèche les comptes de l'État au profit des grandes entreprises et au détriment des services publics (santé, éducation...) et du financement de la transformation écologique.</p> <p class="spip">Pour toutes ces raisons, la FSU-SNUipp appelle à participer massivement à la journée de grève et manifestations du 29 septembre dans le cadre de la journée d'action interprofessionnelle à laquelle appellent aussi la CGT et l'Union syndicale Solidaires (en pièces jointes : le communiqué de la FSU et le communiqué commun des organisations syndicales). Personnels de l'éducation, soyons nombreux.ses le 29 septembre à manifester contre la politique sociale, salariale et environnementale du gouvernement !</p> <p class="spip">Lisez l'article du SNUipp national en cliquant <a href="https://www.snuipp.fr/" class="spip_out">ici</a></p> <h3 class="spip"> <strong class="spip"> Les rendez-vous dans le département <p class="spip">Dole av de Lahr : 10h30</p> <p class="spip">Saint-Claude Sous préfecture :10h30</p> <p class="spip">Lons-le-Saunier Place de la Liberté : 15h</p> <p class="spip">AG Éduc à partir de 13h : Maison des syndicats Lons</strong></p> </h3> <p class="spip">Faites nous remonter vos chiffres de grévistes dès que possible</p> Evaluations d'écoles : Ni maintenant... ni plus tard ! https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3486 <p class="spip">Vous avez certainement entendu parler des toutes nouvelles "Évaluations d'écoles", mises en place dès cette rentrée 2022.</p> <p class="spip">Selon les souhaits du gouvernement, toutes les écoles du territoire français seront soumises à ce nouveau dispositif (20% des écoles par année scolaire). Mise en concurrence entre les collègues et les écoles garantie !</p> <p class="spip">Ces évaluations d'écoles sont un nouveau pas supplémentaire vers une gestion managériale et bureaucratique de l'école. Aussi éloignés de la réalité qu'intrusifs, qui peut penser que les questionnaires d'auto-évaluation, complétés par des questionnaires de satisfaction (voir plus bas) par les élèves, les familles et les collectivités locales puissent aider au bon fonctionnement de l'école ?</p> <p class="spip">De plus, la participation des représentant·es des collectivités à la phase d'auto-évaluation constituent des risques inacceptables de pression et d'ingérence. La place donnée aux parents et aux élèves dans cette évaluation transforme également le rapport des usager·es au service publique d'éducation, le faisant évoluer vers une logique d'offre et de marché.</p> <p class="spip">La FSU-SNUipp du Jura s'oppose fermement à la culture de l'évaluation et au pilotage par des résultats qui auront pour conséquence la mise en concurrence des écoles et des personnels.</p> <p class="spip">La FSU-SNUipp du Jura appelle dès à présent tous les conseils des maitres·ses à discuter, échanger, débattre de ce nouveau dispositif. Nous vous mettons en pièce jointe dès à présent une motion modifiable de conseil des maitres·ses demandant l'abandon des évaluations d'écoles. (A envoyer à votre IEN, pensez à mettre en copie snu39@snuipp.fr)</p> <p class="spip">Le Bureau de la FSU-SNUipp du Jura</p> <p class="spip">BONUS : Des élèves et des familles questionné·es, lors de la phase d'auto-évaluation :</p> <p class="spip">« La quantité de travail donnée en classe te convient-elle ? Et à la maison ? »</p> <p class="spip">« Penses-tu que tout est fait pour t'aider dans ton travail ? »</p> <p class="spip">« En classe, comment trouves-tu l'accompagnement (l'aide ?) de ton maître ou de ta maîtresse ? »</p> <p class="spip">« En classe, votre enfant est-il aidé lorsqu'il ne comprend pas ? »</p> <p class="spip">« L'enseignant de la classe a-t-il donné des informations sur sa manière de travailler ? »</p> Thu, 15 Sep 2022 14:36:31 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip">Vous avez certainement entendu parler des toutes nouvelles "Évaluations d'écoles", mises en place dès cette rentrée 2022.</p> <p class="spip">Selon les souhaits du gouvernement, toutes les écoles du territoire français seront soumises à ce nouveau dispositif (20% des écoles par année scolaire). Mise en concurrence entre les collègues et les écoles garantie !</p> <p class="spip">Ces évaluations d'écoles sont un nouveau pas supplémentaire vers une gestion managériale et bureaucratique de l'école. Aussi éloignés de la réalité qu'intrusifs, qui peut penser que les questionnaires d'auto-évaluation, complétés par des questionnaires de satisfaction (voir plus bas) par les élèves, les familles et les collectivités locales puissent aider au bon fonctionnement de l'école ?</p> <p class="spip">De plus, la participation des représentant·es des collectivités à la phase d'auto-évaluation constituent des risques inacceptables de pression et d'ingérence. La place donnée aux parents et aux élèves dans cette évaluation transforme également le rapport des usager·es au service publique d'éducation, le faisant évoluer vers une logique d'offre et de marché.</p> <p class="spip">La FSU-SNUipp du Jura s'oppose fermement à la culture de l'évaluation et au pilotage par des résultats qui auront pour conséquence la mise en concurrence des écoles et des personnels.</p> <p class="spip">La FSU-SNUipp du Jura appelle dès à présent tous les conseils des maitres·ses à discuter, échanger, débattre de ce nouveau dispositif. Nous vous mettons en pièce jointe dès à présent une motion modifiable de conseil des maitres·ses demandant l'abandon des évaluations d'écoles. (A envoyer à votre IEN, pensez à mettre en copie snu39@snuipp.fr)</p> <p class="spip">Le Bureau de la FSU-SNUipp du Jura</p> <p class="spip">BONUS : Des élèves et des familles questionné·es, lors de la phase d'auto-évaluation :</p> <p class="spip">« La quantité de travail donnée en classe te convient-elle ? Et à la maison ? »</p> <p class="spip">« Penses-tu que tout est fait pour t'aider dans ton travail ? »</p> <p class="spip">« En classe, comment trouves-tu l'accompagnement (l'aide ?) de ton maître ou de ta maîtresse ? »</p> <p class="spip">« En classe, votre enfant est-il aidé lorsqu'il ne comprend pas ? »</p> <p class="spip">« L'enseignant de la classe a-t-il donné des informations sur sa manière de travailler ? »</p> <dl class='spip_document_4548 spip_documents spip_documents_left' style='float:left;width:150px;'> <dt><img src='https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/IMG/png/carte_sco-3.png' width='150' height='121' alt='PNG - 21.1 ko' /></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:150px;'><strong>carte sco</strong></dt> </dl> Groupe de Travail "Ajustements de rentrée" septembre 2022 https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3478 <p class="spip">A la suite du GT carte scolaire de ce jour, 4 ouvertures provisoires de classe sont actées :</p> <h3 class="spip">Maternelle Orgelet <p class="spip">Sirod</p> <p class="spip">RPI Aiglepierre Marnoz</p> <p class="spip">Thoirette</p> </h3> <p class="spip">Un Compte rendu succin ci-dessous, nous n'avons pas retranscrit tous les échanges parfois houleux avec un DASEN qui se réjouit continuellement de la situation très favorable ...</p> <p class="spip">Les élu·es du CTSD</p> Fri, 02 Sep 2022 21:59:02 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip">A la suite du GT carte scolaire de ce jour, 4 ouvertures provisoires de classe sont actées :</p> <h3 class="spip">Maternelle Orgelet <p class="spip">Sirod</p> <p class="spip">RPI Aiglepierre Marnoz</p> <p class="spip">Thoirette</p> </h3> <p class="spip">Un Compte rendu succin ci-dessous, nous n'avons pas retranscrit tous les échanges parfois houleux avec un DASEN qui se réjouit continuellement de la situation très favorable ...</p> <p class="spip">Les élu·es du CTSD</p> Café pédagogique : Macron lance la libéralisation de l'Ecole https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3474 <p class="spip">"<i class="spip">Nous devons avoir l'audace de changer de méthode.. C'est une révolution culturelle</i>". Emmanuel Macron a présenté le 25 août devant les recteurs et les Dasen, ce qui sera sa politique éducative durant ce quinquennat. Peu de nouveautés par rapport à son programme électoral. Si ce n'est le caractère non obligatoire des débats annoncés à la rentrée et une réforme de la formation des enseignants. Ils seront (dans quelle proportion ?) formés dès le bac. Le montant du Fonds d'innovation pédagogique est ramené à 500 millions. E Macron a confirmé une revalorisation de 10% pour tous les enseignants et de 20% pour ceux qui s'engageront dans le "nouveau pacte". Car, avec la réforme de la voie professionnelle et le nouveau pacte, E Macron engage une libéralisation de l'Ecole tout en maintenant le cap pédagogique fixé par JM Blanquer. Que restera t-il de l'Education nationale dans 5 ans ?</p> <p class="spip"><strong class="spip">Revalorisation promise</strong></p> <p class="spip">"<i class="spip">Nous avons trop d'élèves malheureux, trop de parents anxieux, de professeurs désabusés ou qui ont le sentiment de ne pas être reconnus et trop d'entreprises qui ne trouvent pas de jeunes formés. Compte tenu de l'investissement de la Nation cela veut dire que quelque chose ne marche pas. Nous devons avoir l'audace de changer de méthode. Cela ne se règle pas par plus de moyens</i>". Emmanuel Macron a dressé un constat alarmant du système éducatif français.. Mais tout en rappelant que les mesures du premier quinquennat allaient certainement donner leur fruit dans les évaluations nationales et en rendant un hommage appuyé à JM Blanquer.</p> <p class="spip">Le président de la République a renouvelé la promesse de revalorisation des enseignants promise par son programme : 10% d'augmentation pour tous les professeurs et 20% pour ceux qui entreront dans le nouveau pacte. Il n'a pas fixé de date pour ces objectifs qui couvrent probablement le quinquennat. Une telle revalorisation représenterait environ 3 fois la hausse budgétaire de cette année.</p> <p class="spip"><strong class="spip"> Des professeurs recrutés au niveau bac</strong></p> <p class="spip">La seconde annonce concerne la formation des enseignants. "<i class="spip">Il faut assumer que des gens s'engagent dans ce métier dès le bac</i>", dit E Macron. Cela fait penser au Parcours préparatoire au professorat des écoles. Il commence par un renforcement des fondamentaux en lycée dès le bac pour aboutir à une licence généraliste. Ce projet, qui n'est pas sans rappeler les écoles normales, a été initié par JM Blanquer. On en trouvera une analyse dans cet article. Apparemment, pour E Macron, cela pourrait concerner le second comme le premier degré. On se demande comment cela compatible avec la revalorisation.</p> <p class="spip"><strong class="spip">"L'Ecole du futur" pas obligatoire</strong></p> <p class="spip">La troisième annonce concerne les débats de "l'Ecole du futur" prévus à la rentrée dans les écoles et les établissements. E Macron en fait le coeur de sa réforme. Il en attend la confiance, ce qui n'est pas sans rappeler le slogan de JM Blanquer. Seuls les écoles et établissements volontaires entreront dans ce processus. Ils rédigeront un projet d'établissement en lien avec les élus locaux, les associations locales et les parents pour passer un contrat avec l'Etat. Pour ceux qui y entreront, un "fonds d'innovation pédagogique" sera doté de 500 millions (et non plus 1 milliard). E Macron a vivement exhorté les cadres de l'éducation nationale (recteurs, dasen) présents devant lui à "être des facilitateurs permanents". Mais il y aura bien un pilotage. Il sera fait par les rectorats avec une petite équipe ministérielle qui sera chargée de "généraliser les bonnes pratiques". C'est un des aspects d'E Macron : il arrive à la fois à vanter la libération de la base et à annoncer des pratiques imposées par en haut...</p> <p class="spip"><strong class="spip">Une vision libérale</strong></p> <p class="spip">Ce que promeut E Macron à travers ces nouveaux projets d'établissement c'est l'autonomie renforcée des établissements. "<i class="spip">Il faut donner plus d'autonomie aux établissements dans le recrutement des professeurs</i>", dit-il en faisant référence à l'expérimentation de Marseille. L'articulation entre ces projets et "le nouveau pacte" c'est à dire la réforme du statut des enseignants, avec de nouvelles missions, est encore floue. Selon E Macron, des enseignants en dehors de ces nouveaux contrats pourront participer au nouveau pacte. Cela laisse penser que les nouveaux contrats entraineront l'adhésion au nouveau pacte.</p> <p class="spip">Ainsi se dessine l'Ecole que veut mettre en place E Macron. On aura des écoles (et établissements) en projet Macron, dotées de davantage de moyens, et les autres avec moins de moyens. Ces établissements se feront concurrence pour attirer les professeurs et les élèves. Une "main invisible" viendra assurer le succès de certains établissements, forcément les meilleurs, aux dépens des autres.</p> <p class="spip">Cette vision très libérale de l'éducation est aussi très utopique. Elle se situe dans une société idéale et ignore la fonction de tri social de l'Ecole. Dans le monde réel, cette politique, largement diffusée en Angleterre, en Suède et aux Pays Bas en Europe, a conduit à une aggravation des inégalités et a nui aux élèves les plus défavorisés. Cela a aussi accentué la crise de recrutement des enseignants comme le montre cette étude.</p> <p class="spip"><strong class="spip"> La réforme de la voie professionnelle </strong></p> <p class="spip">Et puis il y a l'enseignement professionnel. Après avoir présenté le lycée professionnel comme "un gâchis collectif" le président estime que "nos entreprises ont besoin de ces talents que l'école méconnait". La réforme de la voie professionnelle doit imiter celle de l'apprentissage. "On a fait confiance aux métiers.., on est sorti des guerres de tranchée. Il faut adapter aux besoins du marché du travail les formations, recruter davantage de professeurs associés venant du monde professionnel, ré-arrimer la voie professionnelle au monde du travail, revoir les cartes des formations, adapter les diplômes aux nouvelles compétences". Là aussi c'est une révolution libérale que veut réaliser E Macron. Des syndicats du secteur sont déjà mobilisés contre cette réforme.</p> <p class="spip">On peut se demander ce qu'il resterait d'une Education nationale avec cette contractualisation générale des écoles et établissements. La "révolution culturelle" que demande E Macron c'est simplement une révolution libérale.</p> <p class="spip"><strong class="spip">E Macron en ministre de l'éducation</strong></p> <p class="spip">Comme s'il n'avait pas de ministre de l'éducation, E Macron est aussi entré dans le détail des mesures de rentrée, déjà annoncées dans la circulaire. "A l'école primaire nous continuerons à mettre l'accent sur les fondamentaux et nous généraliserons la pratique quotidienne du sport", dit-il, allusion aux 30 minutes généralisées, sans moyens, à la rentrée. Pour E Macron ces minutes de sport permettent de mieux enseigner aux élèves "dissipés"...</p> <p class="spip">En maternelle, il veut renforcer l'attention envers les enfants et mobilise les neurosciences pour justifier cette politique. Au collège, "nous ferons de la 6ème une liaison efficace avec le primaire en laissant de la liberté sur le terrain". En fait les instructions officielles permettent de renforcer l'enseignement des fondamentaux au détriment d'autres disciplines. A partir de la 5ème, le président veut "ouvrir l'école aux métiers". "Pour mieux choisir il faut informer plus tôt", dit-il. Il veut "lever le tabou de l'école fermée sur elle-même" pour l'ouvrir aux entreprises. Cela fait allusion à la demi journée orientation qui devrait trouver place au collège. Au lycée il confirme le retour des maths dans le tronc commun du lycée général.</p> <p class="spip"><strong class="spip"> Quelle détermination !</strong></p> <p class="spip">Il y a de la continuité chez E Macron. Son projet pour l'Ecole n'a pas varié depuis le discours marseillais du 2 septembre 2022. Pendant la campagne il a ajusté ses déclarations aux critiques. Pour revenir à la "révolution culturelle" marseillaise début juin et "l'inévitable" privatisation de l'Ecole. Pour faire passer son projet E Macron compte visiblement surtout sur lui-même. Ce 25 aout il a marqué sa volonté.</p> <p class="spip">François Jarraud</p> Mon, 29 Aug 2022 10:27:30 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip">"<i class="spip">Nous devons avoir l'audace de changer de méthode.. C'est une révolution culturelle</i>". Emmanuel Macron a présenté le 25 août devant les recteurs et les Dasen, ce qui sera sa politique éducative durant ce quinquennat. Peu de nouveautés par rapport à son programme électoral. Si ce n'est le caractère non obligatoire des débats annoncés à la rentrée et une réforme de la formation des enseignants. Ils seront (dans quelle proportion ?) formés dès le bac. Le montant du Fonds d'innovation pédagogique est ramené à 500 millions. E Macron a confirmé une revalorisation de 10% pour tous les enseignants et de 20% pour ceux qui s'engageront dans le "nouveau pacte". Car, avec la réforme de la voie professionnelle et le nouveau pacte, E Macron engage une libéralisation de l'Ecole tout en maintenant le cap pédagogique fixé par JM Blanquer. Que restera t-il de l'Education nationale dans 5 ans ?</p> <p class="spip"><strong class="spip">Revalorisation promise</strong></p> <p class="spip">"<i class="spip">Nous avons trop d'élèves malheureux, trop de parents anxieux, de professeurs désabusés ou qui ont le sentiment de ne pas être reconnus et trop d'entreprises qui ne trouvent pas de jeunes formés. Compte tenu de l'investissement de la Nation cela veut dire que quelque chose ne marche pas. Nous devons avoir l'audace de changer de méthode. Cela ne se règle pas par plus de moyens</i>". Emmanuel Macron a dressé un constat alarmant du système éducatif français.. Mais tout en rappelant que les mesures du premier quinquennat allaient certainement donner leur fruit dans les évaluations nationales et en rendant un hommage appuyé à JM Blanquer.</p> <p class="spip">Le président de la République a renouvelé la promesse de revalorisation des enseignants promise par son programme : 10% d'augmentation pour tous les professeurs et 20% pour ceux qui entreront dans le nouveau pacte. Il n'a pas fixé de date pour ces objectifs qui couvrent probablement le quinquennat. Une telle revalorisation représenterait environ 3 fois la hausse budgétaire de cette année.</p> <p class="spip"><strong class="spip"> Des professeurs recrutés au niveau bac</strong></p> <p class="spip">La seconde annonce concerne la formation des enseignants. "<i class="spip">Il faut assumer que des gens s'engagent dans ce métier dès le bac</i>", dit E Macron. Cela fait penser au Parcours préparatoire au professorat des écoles. Il commence par un renforcement des fondamentaux en lycée dès le bac pour aboutir à une licence généraliste. Ce projet, qui n'est pas sans rappeler les écoles normales, a été initié par JM Blanquer. On en trouvera une analyse dans cet article. Apparemment, pour E Macron, cela pourrait concerner le second comme le premier degré. On se demande comment cela compatible avec la revalorisation.</p> <p class="spip"><strong class="spip">"L'Ecole du futur" pas obligatoire</strong></p> <p class="spip">La troisième annonce concerne les débats de "l'Ecole du futur" prévus à la rentrée dans les écoles et les établissements. E Macron en fait le coeur de sa réforme. Il en attend la confiance, ce qui n'est pas sans rappeler le slogan de JM Blanquer. Seuls les écoles et établissements volontaires entreront dans ce processus. Ils rédigeront un projet d'établissement en lien avec les élus locaux, les associations locales et les parents pour passer un contrat avec l'Etat. Pour ceux qui y entreront, un "fonds d'innovation pédagogique" sera doté de 500 millions (et non plus 1 milliard). E Macron a vivement exhorté les cadres de l'éducation nationale (recteurs, dasen) présents devant lui à "être des facilitateurs permanents". Mais il y aura bien un pilotage. Il sera fait par les rectorats avec une petite équipe ministérielle qui sera chargée de "généraliser les bonnes pratiques". C'est un des aspects d'E Macron : il arrive à la fois à vanter la libération de la base et à annoncer des pratiques imposées par en haut...</p> <p class="spip"><strong class="spip">Une vision libérale</strong></p> <p class="spip">Ce que promeut E Macron à travers ces nouveaux projets d'établissement c'est l'autonomie renforcée des établissements. "<i class="spip">Il faut donner plus d'autonomie aux établissements dans le recrutement des professeurs</i>", dit-il en faisant référence à l'expérimentation de Marseille. L'articulation entre ces projets et "le nouveau pacte" c'est à dire la réforme du statut des enseignants, avec de nouvelles missions, est encore floue. Selon E Macron, des enseignants en dehors de ces nouveaux contrats pourront participer au nouveau pacte. Cela laisse penser que les nouveaux contrats entraineront l'adhésion au nouveau pacte.</p> <p class="spip">Ainsi se dessine l'Ecole que veut mettre en place E Macron. On aura des écoles (et établissements) en projet Macron, dotées de davantage de moyens, et les autres avec moins de moyens. Ces établissements se feront concurrence pour attirer les professeurs et les élèves. Une "main invisible" viendra assurer le succès de certains établissements, forcément les meilleurs, aux dépens des autres.</p> <p class="spip">Cette vision très libérale de l'éducation est aussi très utopique. Elle se situe dans une société idéale et ignore la fonction de tri social de l'Ecole. Dans le monde réel, cette politique, largement diffusée en Angleterre, en Suède et aux Pays Bas en Europe, a conduit à une aggravation des inégalités et a nui aux élèves les plus défavorisés. Cela a aussi accentué la crise de recrutement des enseignants comme le montre cette étude.</p> <p class="spip"><strong class="spip"> La réforme de la voie professionnelle </strong></p> <p class="spip">Et puis il y a l'enseignement professionnel. Après avoir présenté le lycée professionnel comme "un gâchis collectif" le président estime que "nos entreprises ont besoin de ces talents que l'école méconnait". La réforme de la voie professionnelle doit imiter celle de l'apprentissage. "On a fait confiance aux métiers.., on est sorti des guerres de tranchée. Il faut adapter aux besoins du marché du travail les formations, recruter davantage de professeurs associés venant du monde professionnel, ré-arrimer la voie professionnelle au monde du travail, revoir les cartes des formations, adapter les diplômes aux nouvelles compétences". Là aussi c'est une révolution libérale que veut réaliser E Macron. Des syndicats du secteur sont déjà mobilisés contre cette réforme.</p> <p class="spip">On peut se demander ce qu'il resterait d'une Education nationale avec cette contractualisation générale des écoles et établissements. La "révolution culturelle" que demande E Macron c'est simplement une révolution libérale.</p> <p class="spip"><strong class="spip">E Macron en ministre de l'éducation</strong></p> <p class="spip">Comme s'il n'avait pas de ministre de l'éducation, E Macron est aussi entré dans le détail des mesures de rentrée, déjà annoncées dans la circulaire. "A l'école primaire nous continuerons à mettre l'accent sur les fondamentaux et nous généraliserons la pratique quotidienne du sport", dit-il, allusion aux 30 minutes généralisées, sans moyens, à la rentrée. Pour E Macron ces minutes de sport permettent de mieux enseigner aux élèves "dissipés"...</p> <p class="spip">En maternelle, il veut renforcer l'attention envers les enfants et mobilise les neurosciences pour justifier cette politique. Au collège, "nous ferons de la 6ème une liaison efficace avec le primaire en laissant de la liberté sur le terrain". En fait les instructions officielles permettent de renforcer l'enseignement des fondamentaux au détriment d'autres disciplines. A partir de la 5ème, le président veut "ouvrir l'école aux métiers". "Pour mieux choisir il faut informer plus tôt", dit-il. Il veut "lever le tabou de l'école fermée sur elle-même" pour l'ouvrir aux entreprises. Cela fait allusion à la demi journée orientation qui devrait trouver place au collège. Au lycée il confirme le retour des maths dans le tronc commun du lycée général.</p> <p class="spip"><strong class="spip"> Quelle détermination !</strong></p> <p class="spip">Il y a de la continuité chez E Macron. Son projet pour l'Ecole n'a pas varié depuis le discours marseillais du 2 septembre 2022. Pendant la campagne il a ajusté ses déclarations aux critiques. Pour revenir à la "révolution culturelle" marseillaise début juin et "l'inévitable" privatisation de l'Ecole. Pour faire passer son projet E Macron compte visiblement surtout sur lui-même. Ce 25 aout il a marqué sa volonté.</p> <p class="spip">François Jarraud</p> 500 millions pour les champions ! https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3470 <p class="spip">Elles (les écoles élues) pourront gagner un projet artistique, des manipulations en maths, de la science en action… Et les autres, elles iront s'excuser devant leur conseil d'école d'avoir perdu la compétition publicitaire.</p> <p class="spip">C'est comme si toi, dans ta classe, tu faisais un atelier guitare ou sciences, mais seulement avec les élèves qui ont fait les plus belles lettres de motivation. Pour les autres ? du Bled, ou du livre orange avec un prof virtuel.</p> <p class="spip">C'est une fois de plus, une façon d'installer la concurrence entre les écoles et sournoisement, de suggérer que le quotidien des classes doit être de la technique de base tandis que les arts, la manipulation en maths… est un plus, un luxe qui doit être soumis à projet, à contrôle. Bref, qui doit se mériter.</p> <p class="spip">Pourquoi ne pas améliorer les effectifs de toutes les classes pour faciliter la manipulation en maths ?</p> <p class="spip">Pourquoi ne pas donner à toutes les classes l'opportunité de faire de la musique en finançant sur tous les territoires, des intervenants musicaux sous statut ?</p> <p class="spip">Pourquoi ne pas attribuer à toutes les classes de France un accès privilégié à des musées ou lieux de sciences ?</p> <p class="spip">Parce que le système libéral ne veut PAS l'éducation de tous. Il veut des élus qui lui seront redevables de les avoir choisis et des perdants qui se soumettront docilement en rêvant de gagner la prochaine fois. Pendant ce temps-là, au lieu de se soulever contre le traitement fait à l'éducation nationale, les parents pourront pester contre leurs enseignants qui n'ont pas été assez performants. C'est habile, Mr Macron !</p> <p class="spip">Par ailleurs on ne sait toujours pas comment sera abondé ce fonds : investisseurs privés ? part de l'état ? un peu de Total qui se rachète une conscience ? un peu de Bernard Arnaud qui achète son droit de polluer ?</p> <p class="spip">En attendant résistons, restons groupé·es !!!</p> Fri, 26 Aug 2022 12:52:46 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip">Elles (les écoles élues) pourront gagner un projet artistique, des manipulations en maths, de la science en action… Et les autres, elles iront s'excuser devant leur conseil d'école d'avoir perdu la compétition publicitaire.</p> <p class="spip">C'est comme si toi, dans ta classe, tu faisais un atelier guitare ou sciences, mais seulement avec les élèves qui ont fait les plus belles lettres de motivation. Pour les autres ? du Bled, ou du livre orange avec un prof virtuel.</p> <p class="spip">C'est une fois de plus, une façon d'installer la concurrence entre les écoles et sournoisement, de suggérer que le quotidien des classes doit être de la technique de base tandis que les arts, la manipulation en maths… est un plus, un luxe qui doit être soumis à projet, à contrôle. Bref, qui doit se mériter.</p> <p class="spip">Pourquoi ne pas améliorer les effectifs de toutes les classes pour faciliter la manipulation en maths ?</p> <p class="spip">Pourquoi ne pas donner à toutes les classes l'opportunité de faire de la musique en finançant sur tous les territoires, des intervenants musicaux sous statut ?</p> <p class="spip">Pourquoi ne pas attribuer à toutes les classes de France un accès privilégié à des musées ou lieux de sciences ?</p> <p class="spip">Parce que le système libéral ne veut PAS l'éducation de tous. Il veut des élus qui lui seront redevables de les avoir choisis et des perdants qui se soumettront docilement en rêvant de gagner la prochaine fois. Pendant ce temps-là, au lieu de se soulever contre le traitement fait à l'éducation nationale, les parents pourront pester contre leurs enseignants qui n'ont pas été assez performants. C'est habile, Mr Macron !</p> <p class="spip">Par ailleurs on ne sait toujours pas comment sera abondé ce fonds : investisseurs privés ? part de l'état ? un peu de Total qui se rachète une conscience ? un peu de Bernard Arnaud qui achète son droit de polluer ?</p> <p class="spip">En attendant résistons, restons groupé·es !!!</p> CAPD 9 juin recours temps partiels : compte rendu et déclaration préalable https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3466 <p class="spip">Vous trouverez en pièces jointes, le compte rendu de la CAPD recours temps partiels qui s'est tenue hier ainsi que notre déclaration préalable.</p> <p class="spip">Elle a été pour nous l'occasion de poser de nombreuses questions diverses dépassant la problématique des temps partiels.</p> <p class="spip">Vous trouverez les réponses apportées par le nouveau DASEN dans le compte rendu.</p> <p class="spip">Bonne lecture</p> <p class="spip">Les élu.es du personnel du SNUipp-FSU 39</p> Fri, 10 Jun 2022 14:41:05 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip">Vous trouverez en pièces jointes, le compte rendu de la CAPD recours temps partiels qui s'est tenue hier ainsi que notre déclaration préalable.</p> <p class="spip">Elle a été pour nous l'occasion de poser de nombreuses questions diverses dépassant la problématique des temps partiels.</p> <p class="spip">Vous trouverez les réponses apportées par le nouveau DASEN dans le compte rendu.</p> <p class="spip">Bonne lecture</p> <p class="spip">Les élu.es du personnel du SNUipp-FSU 39</p> Dimanche, on vote ! https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3462 <p class="spip">Qui a dit « on va payer mieux ceux qui sont prêts à faire des efforts parce que faire des républicains ça ne commence pas le matin à 9 h pour s'arrêter à 17 h quatre ou cinq jours par semaine »</p> <p class="spip">Vous l'avez ?</p> <p class="spip">Et oui c'est Emmanuel Macron, Président de la République, transpirant le mépris.</p> <p class="spip">Dimanche dans les urnes infligeons une défaite politique à l'extrême droite ET au néolibéralisme d'Emmanuel Macron.</p> <p class="spip">Malgré tous les efforts de Macron et de son gouvernement auprès de l'opinion publique, nous ne devons plus être dupes. Lors de son premier quinquennat, il a réussi à imposer son projet libéral aux services publiques. Concernant l'école, Blanquer a piloté de main de maitre ce projet mortifère.</p> <p class="spip">Nous connaissons son programme pour l'éducation dans les 5 années qui viennent, nous avons déjà beaucoup publié à ce sujet : un démantèlement du service public et laïque d'éducation pour le soumettre aux lois du marché et le livrer aux appétits des entreprises à but lucratif.</p> <p class="spip">On sait que Macron va continuer à mépriser les enseignants (voir citation ci-dessus). On sait aussi que sa vision libérale pour l'école et les Services Publics provoque une casse sociale auprès des familles, des élèves et de la société, ainsi qu'un accroissement des inégalités scolaires. S'il obtient une majorité au parlement, ne doutons pas que cette vision sera assumée et poursuivie lors du second quinquennat.</p> <p class="spip">Ce qui nous attend dès la rentrée, c'est un déploiement des évaluations d'écoles pour entrer dans le grand projet de mise en concurrence des établissements. C'est ce que vous attendiez pour sauver l'éducation nationale ???</p> <p class="spip">NON !!!</p> <p class="spip">Les élections législatives sont bien sûr l'occasion de voter contre l'extrême droite dont la xénophobie s'accommode tout à fait des projets libéraux et de l'écrasement de "ceux qui ne sont pas bien nés."</p> <p class="spip">Mais n'oublions pas que c'est aussi l'occasion de ne pas laisser les clés du pouvoir à Jupiter.</p> <p class="spip">Et par les luttes, dans la rue, nous continuerons à nous mobiliser pour les droits des salariés et pour un projet de société écologique et social.</p> Thu, 09 Jun 2022 17:03:08 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip">Qui a dit « on va payer mieux ceux qui sont prêts à faire des efforts parce que faire des républicains ça ne commence pas le matin à 9 h pour s'arrêter à 17 h quatre ou cinq jours par semaine »</p> <p class="spip">Vous l'avez ?</p> <p class="spip">Et oui c'est Emmanuel Macron, Président de la République, transpirant le mépris.</p> <p class="spip">Dimanche dans les urnes infligeons une défaite politique à l'extrême droite ET au néolibéralisme d'Emmanuel Macron.</p> <p class="spip">Malgré tous les efforts de Macron et de son gouvernement auprès de l'opinion publique, nous ne devons plus être dupes. Lors de son premier quinquennat, il a réussi à imposer son projet libéral aux services publiques. Concernant l'école, Blanquer a piloté de main de maitre ce projet mortifère.</p> <p class="spip">Nous connaissons son programme pour l'éducation dans les 5 années qui viennent, nous avons déjà beaucoup publié à ce sujet : un démantèlement du service public et laïque d'éducation pour le soumettre aux lois du marché et le livrer aux appétits des entreprises à but lucratif.</p> <p class="spip">On sait que Macron va continuer à mépriser les enseignants (voir citation ci-dessus). On sait aussi que sa vision libérale pour l'école et les Services Publics provoque une casse sociale auprès des familles, des élèves et de la société, ainsi qu'un accroissement des inégalités scolaires. S'il obtient une majorité au parlement, ne doutons pas que cette vision sera assumée et poursuivie lors du second quinquennat.</p> <p class="spip">Ce qui nous attend dès la rentrée, c'est un déploiement des évaluations d'écoles pour entrer dans le grand projet de mise en concurrence des établissements. C'est ce que vous attendiez pour sauver l'éducation nationale ???</p> <p class="spip">NON !!!</p> <p class="spip">Les élections législatives sont bien sûr l'occasion de voter contre l'extrême droite dont la xénophobie s'accommode tout à fait des projets libéraux et de l'écrasement de "ceux qui ne sont pas bien nés."</p> <p class="spip">Mais n'oublions pas que c'est aussi l'occasion de ne pas laisser les clés du pouvoir à Jupiter.</p> <p class="spip">Et par les luttes, dans la rue, nous continuerons à nous mobiliser pour les droits des salariés et pour un projet de société écologique et social.</p> Nouveau bulletin de syndicalisation 2022-2023 https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3458 <p class="spip">Les adhésions au SNUipp-FSU sont valables jusqu'à la fin de l'année scolaire en cours (31 août).</p> <p class="spip">Mais tu peux dès maintenant adhérer pour l'année 2022/2023, en ligne ou via le bulletin papier ci-dessous. Tu y trouveras toutes les informations utiles : modes de paiement, grille de cotisation, adresse d'envoi pour le bulletin papier...</p> <p class="spip">Comme toujours, la cotisation est payable en plusieurs mensualités et 66% du montant est déductible des impôts (ou crédit d'impôt si tu n'es pas imposable). Pour rappel, le SNUipp-FSU ne perçoit aucune subvention et ne vit que grâce aux cotisations de ses syndiqué·es !</p> <p class="spip">L'adhésion en ligne avec paiement par CB (1 à 4 échéances) est possible sans frais supplémentaire à cette adresse : <a href="https://adherer.snuipp.fr/39" class="spip_out">https://adherer.snuipp.fr/39</a></p> <p class="spip">Pour nous, le montant de la cotisation ne doit pas être un obstacle à la syndicalisation. Si tu as besoin d'informations complémentaires ou d'aménagements particuliers, n'hésite pas à nous contacter au 03.84.47.12.64 ou snu39@snuipp.fr.</p> Thu, 02 Jun 2022 11:25:09 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip">Les adhésions au SNUipp-FSU sont valables jusqu'à la fin de l'année scolaire en cours (31 août).</p> <p class="spip">Mais tu peux dès maintenant adhérer pour l'année 2022/2023, en ligne ou via le bulletin papier ci-dessous. Tu y trouveras toutes les informations utiles : modes de paiement, grille de cotisation, adresse d'envoi pour le bulletin papier...</p> <p class="spip">Comme toujours, la cotisation est payable en plusieurs mensualités et 66% du montant est déductible des impôts (ou crédit d'impôt si tu n'es pas imposable). Pour rappel, le SNUipp-FSU ne perçoit aucune subvention et ne vit que grâce aux cotisations de ses syndiqué·es !</p> <p class="spip">L'adhésion en ligne avec paiement par CB (1 à 4 échéances) est possible sans frais supplémentaire à cette adresse : <a href="https://adherer.snuipp.fr/39" class="spip_out">https://adherer.snuipp.fr/39</a></p> <p class="spip">Pour nous, le montant de la cotisation ne doit pas être un obstacle à la syndicalisation. Si tu as besoin d'informations complémentaires ou d'aménagements particuliers, n'hésite pas à nous contacter au 03.84.47.12.64 ou snu39@snuipp.fr.</p> <dl class='spip_document_1102 spip_documents spip_documents_left' style='float:left;width:120px;'> <dt><img src='https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/IMG/jpg/CB-2-cb7a2-02309-3.jpg' width='70' height='43' alt='JPG - 17.4 ko' /></dt> </dl> Adhérer en ligne https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article1007 <p class="spip"><a href="https://adherer.snuipp.fr/39"target="blank"><strong class="spip">Vous pouvez désormais adhérer en quelques clics.</strong></a><br></p> <p class="spip"><a href="https://adherer.snuipp.fr/39"target="blank"><strong class="spip"></p> <dl class='spip_document_1081 spip_documents spip_documents_center' > <dt><img src='https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/IMG/jpg/CB-2-cb7a2-02309-2.jpg' width='231' height='141' alt='JPG - 10.9 ko' /></dt> </dl> <p class="spip"></strong></a><br></p> Wed, 01 Jun 2022 11:19:00 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip"><a href="https://adherer.snuipp.fr/39"target="blank"><strong class="spip">Vous pouvez désormais adhérer en quelques clics.</strong></a><br></p> <p class="spip"><a href="https://adherer.snuipp.fr/39"target="blank"><strong class="spip"></p> <dl class='spip_document_1081 spip_documents spip_documents_center' > <dt><img src='https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/IMG/jpg/CB-2-cb7a2-02309-2.jpg' width='231' height='141' alt='JPG - 10.9 ko' /></dt> </dl> <p class="spip"></strong></a><br></p> Un 1er mai combatif : lieux et horaires des rassemblements dans le Jura https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3454 <p class="spip"><strong class="spip"></p> <h3 class="spip">COMBATIVES, COMBATIFS dès le 1er mai ! </h3> <p class="spip"></strong></p> <p class="spip">Après ce deuxième tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron a été réélu président de la République, contre le danger plus important de l'arrivée à l'Élysée de l'extrême droite. Le bilan du premier mandat d'Emmanuel Macron est catastrophique pour les services publics, les droits sociaux et les solidarités. La fonction publique a fait l'objet d'une offensive majeure.</p> <p class="spip">La fin de la séquence de ces élections doit donc dès maintenant ouvrir celle de la mobilisation sociale. Les enjeux écologiques, des services publics, du pouvoir d'achat, de la protection sociale et des retraites sont d'ores et déjà au cœur de l'actualité au lendemain du résultat du second tour.</p> <p class="spip">C'est dans ce contexte que les organisations syndicales de la Fonction publique ont lancé un appel unitaire interprofessionnel à la mobilisation pour le 1er mai (voir le communiqué unitaire en pièce jointe). Il sera l'occasion de réunir celles et ceux qui luttent pour les droits des travailleur-ses et contre la casse sociale et écologique qui s'annonce. Ce 1er mai sera un moment fort de réaffirmation des valeurs de solidarité et d'égalité et d'opposition à toutes les formes de discriminations et à la montée des idées et expressions fascisantes.</p> <p class="spip">Ensemble, faisons du 1er mai une journée de lutte et de mobilisation pour construire un autre avenir !</p> <p class="spip">Dans le département retrouvons nous massivement le 1er mai dans la rue :</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> à DOLE : Place des Arquebusiers à 10h30 <br /><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> à LONS-LE-SAUNIER : Place de la Liberté à 10h30 <br /><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> et à SAINT-CLAUDE : Place du 9 avril à 10h30</p> <p class="spip">Dans les circonstances graves et particulières que nous connaissons aujourd'hui, ce 1er mai sera aussi l'occasion pour le mouvement syndical de rappeler sa dimension internationale et sa solidarité pleine et entière avec le peuple ukrainien, toutes celles et ceux qui vivent en Ukraine, ou qui ont dû la fuir, qui subissent l'intolérable agression armée de Poutine. Cette solidarité s'exprime également avec les travailleuses et travailleurs russes qui subissent les conséquences de la guerre et le régime autoritaire, et qui, nombreux, ne sont pas d'accord avec cette guerre et combattent leur gouvernement.</p> <p class="spip">Pour la fonction publique, de nouveau rudement mise à mal ces dernières années, ensemble, nos organisations syndicales exigent :</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Une forte et urgente augmentation salariale, principalement axée sur la hausse de la valeur du point d'indice, sur l'attribution d'un nombre de points d'indice identique pour tous-tes, une meilleure reconnaissance des qualifications, de plus grandes amplitudes de carrière, des mesures structurantes pour conquérir l'égalité salariale entre les femmes et les hommes et une revalorisation des pensions.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Des créations d'emplois statutaires dans les nombreux secteurs des trois versants de la Fonction publique qui en ont besoin.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Des dispositifs concrets permettant de combattre et de résorber la précarité, en commençant par des plans de titularisation.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Le renforcement du Statut général, garantie pour les citoyens d'un agent public neutre et impartial dans l'exercice de ses missions publiques.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> L'amélioration des conditions de travail et de l'organisation du travail pour une meilleure protection de la santé et sécurité pour l'ensemble des agents des trois versants de la fonction publique.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> L'arrêt des régressions en matière de retraite et de pension civile – avec en particulier notre opposition à toute mesure de report de l'âge légal – et, à l'inverse, des améliorations pour toutes et tous.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Une place prépondérante à la démocratie sociale, le respect des prérogatives des organisations syndicales représentatives et des droits syndicaux ainsi que des organismes consultatifs.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Des budgets conséquents et ambitieux permettant de satisfaire ces revendications.</p> <p class="spip">Pour la CGT Fonction publique, la FSU, Solidaires Fonction publique et l'UNSA Fonction Publique, ces sujets devront impérativement s'inscrire dans un véritable processus de négociation.</p> <p class="spip">En pièce jointe le communiqué unitaire</p> <p class="spip">On ne lâche rien !</p> Thu, 28 Apr 2022 19:22:07 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip"><strong class="spip"></p> <h3 class="spip">COMBATIVES, COMBATIFS dès le 1er mai ! </h3> <p class="spip"></strong></p> <p class="spip">Après ce deuxième tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron a été réélu président de la République, contre le danger plus important de l'arrivée à l'Élysée de l'extrême droite. Le bilan du premier mandat d'Emmanuel Macron est catastrophique pour les services publics, les droits sociaux et les solidarités. La fonction publique a fait l'objet d'une offensive majeure.</p> <p class="spip">La fin de la séquence de ces élections doit donc dès maintenant ouvrir celle de la mobilisation sociale. Les enjeux écologiques, des services publics, du pouvoir d'achat, de la protection sociale et des retraites sont d'ores et déjà au cœur de l'actualité au lendemain du résultat du second tour.</p> <p class="spip">C'est dans ce contexte que les organisations syndicales de la Fonction publique ont lancé un appel unitaire interprofessionnel à la mobilisation pour le 1er mai (voir le communiqué unitaire en pièce jointe). Il sera l'occasion de réunir celles et ceux qui luttent pour les droits des travailleur-ses et contre la casse sociale et écologique qui s'annonce. Ce 1er mai sera un moment fort de réaffirmation des valeurs de solidarité et d'égalité et d'opposition à toutes les formes de discriminations et à la montée des idées et expressions fascisantes.</p> <p class="spip">Ensemble, faisons du 1er mai une journée de lutte et de mobilisation pour construire un autre avenir !</p> <p class="spip">Dans le département retrouvons nous massivement le 1er mai dans la rue :</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> à DOLE : Place des Arquebusiers à 10h30 <br /><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> à LONS-LE-SAUNIER : Place de la Liberté à 10h30 <br /><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> et à SAINT-CLAUDE : Place du 9 avril à 10h30</p> <p class="spip">Dans les circonstances graves et particulières que nous connaissons aujourd'hui, ce 1er mai sera aussi l'occasion pour le mouvement syndical de rappeler sa dimension internationale et sa solidarité pleine et entière avec le peuple ukrainien, toutes celles et ceux qui vivent en Ukraine, ou qui ont dû la fuir, qui subissent l'intolérable agression armée de Poutine. Cette solidarité s'exprime également avec les travailleuses et travailleurs russes qui subissent les conséquences de la guerre et le régime autoritaire, et qui, nombreux, ne sont pas d'accord avec cette guerre et combattent leur gouvernement.</p> <p class="spip">Pour la fonction publique, de nouveau rudement mise à mal ces dernières années, ensemble, nos organisations syndicales exigent :</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Une forte et urgente augmentation salariale, principalement axée sur la hausse de la valeur du point d'indice, sur l'attribution d'un nombre de points d'indice identique pour tous-tes, une meilleure reconnaissance des qualifications, de plus grandes amplitudes de carrière, des mesures structurantes pour conquérir l'égalité salariale entre les femmes et les hommes et une revalorisation des pensions.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Des créations d'emplois statutaires dans les nombreux secteurs des trois versants de la Fonction publique qui en ont besoin.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Des dispositifs concrets permettant de combattre et de résorber la précarité, en commençant par des plans de titularisation.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Le renforcement du Statut général, garantie pour les citoyens d'un agent public neutre et impartial dans l'exercice de ses missions publiques.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> L'amélioration des conditions de travail et de l'organisation du travail pour une meilleure protection de la santé et sécurité pour l'ensemble des agents des trois versants de la fonction publique.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> L'arrêt des régressions en matière de retraite et de pension civile – avec en particulier notre opposition à toute mesure de report de l'âge légal – et, à l'inverse, des améliorations pour toutes et tous.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Une place prépondérante à la démocratie sociale, le respect des prérogatives des organisations syndicales représentatives et des droits syndicaux ainsi que des organismes consultatifs.</p> <p class="spip"><img src="https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/puce.gif" width="16" height="14" alt="-" /> Des budgets conséquents et ambitieux permettant de satisfaire ces revendications.</p> <p class="spip">Pour la CGT Fonction publique, la FSU, Solidaires Fonction publique et l'UNSA Fonction Publique, ces sujets devront impérativement s'inscrire dans un véritable processus de négociation.</p> <p class="spip">En pièce jointe le communiqué unitaire</p> <p class="spip">On ne lâche rien !</p> COMBATIVES, COMBATIFS ! https://39beta.snuipp.fr/index.php/www.snuipp.fr/IMG/jpg/IMG/pdf/spip.php?article3450 <p class="spip">Les résultats du premier tour aux élections et la situation dans laquelle nous nous trouvons confirment ce que nous avons dénoncé à de nombreuses reprises : le néolibéralisme alimente le fascisme qui lui-même se nourrit du néolibéralisme !</p> <p class="spip">Mais ces résultats ont aussi rendu lisible l'émergence d'une alternative possible à gauche, avec la mobilisation des jeunes, des habitant.es des quartiers populaires et de toute une partie de la population réunie autour du combat pour une société plus juste, contre la casse sociale et écologique. Il est de notre responsabilité d'éducateur.trices de nous inscrire dans cet élan.</p> <p class="spip">Les tenants des politiques fascistes et libérales continueront leur casse sociale, soyons-en certain.es.</p> <p class="spip">Même si l'on sait que des jours sombres nous attendent, de notre côté pas de résignation !</p> <p class="spip">Plus que jamais continuons le combat avec tous ceux et celles qui militent pour un autre projet de société. Notre syndicalisme s'inscrit dans ces forces de résistance. Le collectif qu'il porte et qu'il défend est essentiel.</p> <p class="spip">Pour que l'école et la société ne se soumettent ni à l' obscurantisme ni au rouleau compresseur néolibéral,</p> <h3 class="spip">nous n'avons qu'une solution la résistance collective !</h3> <p class="spip">C'est dans cet esprit que nous vous rappelons les actions et les rendez-vous dans la période à venir :</p> <p class="spip">Le congrès départemental des 4 et 5 mai ouvert à tous les syndiqué.es de cette année et de l'année dernière : vous avez jusqu'au 25 avril pour vous inscrire en nous renvoyant un mail à snu39@snuipp.fr (nous vous ferons suivre alors les docs à renvoyer à votre IEN)</p> <p class="spip">Le 1er mai dans la rue : quelle que soit l'issue du deuxième tour, il sera le premier rendez-vous social de la prochaine mandature. Il doit être l'occasion de réunir celles et ceux qui luttent pour les droits des travailleur-ses et contre la casse sociale et écologique qui s'annonce. Ce 1er mai sera un moment fort de réaffirmation des valeurs de solidarité et d'égalité et d'opposition à toutes les formes de discriminations et à la montée des idées et expressions fascisantes. (RDV 10 h30 place de la liberté à Lons, lieu et date à venir pour Dole et St Claude)</p> <p class="spip">Le mardi 24 mai et parce que nous avons besoin de temps collectifs pour s'informer, se former et construire ensemble : Stage avec Nina Palacio et Adrien Martinez Informations sur le site en cliquant ici et inscription par mail à snu39@snuipp.fr avant le 23 avril.</p> <p class="spip">Syndiquez-vous ! Se syndiquer, c'est contribuer à construire un outil collectif au service de nos métiers, de nos écoles mais aussi de la défense d'une société émancipatrice et égalitaire ! cliquez ici</p> <p class="spip">On ne lâche rien !</p> Tue, 19 Apr 2022 11:46:49 +0200 SNUipp du Jura <p class="spip">Les résultats du premier tour aux élections et la situation dans laquelle nous nous trouvons confirment ce que nous avons dénoncé à de nombreuses reprises : le néolibéralisme alimente le fascisme qui lui-même se nourrit du néolibéralisme !</p> <p class="spip">Mais ces résultats ont aussi rendu lisible l'émergence d'une alternative possible à gauche, avec la mobilisation des jeunes, des habitant.es des quartiers populaires et de toute une partie de la population réunie autour du combat pour une société plus juste, contre la casse sociale et écologique. Il est de notre responsabilité d'éducateur.trices de nous inscrire dans cet élan.</p> <p class="spip">Les tenants des politiques fascistes et libérales continueront leur casse sociale, soyons-en certain.es.</p> <p class="spip">Même si l'on sait que des jours sombres nous attendent, de notre côté pas de résignation !</p> <p class="spip">Plus que jamais continuons le combat avec tous ceux et celles qui militent pour un autre projet de société. Notre syndicalisme s'inscrit dans ces forces de résistance. Le collectif qu'il porte et qu'il défend est essentiel.</p> <p class="spip">Pour que l'école et la société ne se soumettent ni à l' obscurantisme ni au rouleau compresseur néolibéral,</p> <h3 class="spip">nous n'avons qu'une solution la résistance collective !</h3> <p class="spip">C'est dans cet esprit que nous vous rappelons les actions et les rendez-vous dans la période à venir :</p> <p class="spip">Le congrès départemental des 4 et 5 mai ouvert à tous les syndiqué.es de cette année et de l'année dernière : vous avez jusqu'au 25 avril pour vous inscrire en nous renvoyant un mail à snu39@snuipp.fr (nous vous ferons suivre alors les docs à renvoyer à votre IEN)</p> <p class="spip">Le 1er mai dans la rue : quelle que soit l'issue du deuxième tour, il sera le premier rendez-vous social de la prochaine mandature. Il doit être l'occasion de réunir celles et ceux qui luttent pour les droits des travailleur-ses et contre la casse sociale et écologique qui s'annonce. Ce 1er mai sera un moment fort de réaffirmation des valeurs de solidarité et d'égalité et d'opposition à toutes les formes de discriminations et à la montée des idées et expressions fascisantes. (RDV 10 h30 place de la liberté à Lons, lieu et date à venir pour Dole et St Claude)</p> <p class="spip">Le mardi 24 mai et parce que nous avons besoin de temps collectifs pour s'informer, se former et construire ensemble : Stage avec Nina Palacio et Adrien Martinez Informations sur le site en cliquant ici et inscription par mail à snu39@snuipp.fr avant le 23 avril.</p> <p class="spip">Syndiquez-vous ! Se syndiquer, c'est contribuer à construire un outil collectif au service de nos métiers, de nos écoles mais aussi de la défense d'une société émancipatrice et égalitaire ! cliquez ici</p> <p class="spip">On ne lâche rien !</p>